Retour à l'accueil
  • A la une

A la une

les 10 maires du pourtour de l'étang de Berre font une proposition à Ségolène Royal

Les 10 maires du pourtour de l'étang de Berre ainsi que les représentants
des associations et des pêcheurs ont souhaité transmettre à Madame la
Ministre Ségolène Royal une proposition de
solution opérationnelle et rapide pour la réouverture du tunnel du Rove qui
consisterait à creuser une nouvelle galerie capable de transporter un débit
jusqu'à 10 mètres cubes /seconde et à installer une station de pompage dans
le tunnel qui pourrait, elle, être évolutive... Cette solution engagerait
ainsi une logique d'équipement définitif pour ce qui est du génie civil et
progressif pour ce qui est des équipements de pompage.

 

 

Le député Burroni appuie les maires
S'il n'est plus maire, et n'a donc pas fait partie de la rencontre entre les élus membres du Gipreb et les deux inspecteurs
généraux missionnés par Ségolène Royal, Vincent Burroni (PS) a eu son mot à dire sur le retour de la courantologie dans le tunnel du Rove. "En tant que député, puisque je le suis jusqu'au mois de juin, j'ai reçu à Paris Dominique Rucher, l'un des deux hauts fonctionnaires", précise-t-il.
Dans un courrier envoyé hier à la ministre de l'Environnement, Vincent Burroni lui a indiqué sa position. Elle rejoint celle des autres maires (Lire La Provence du 28 mars). "À l'instar des différents acteurs impliqués dans ce dossier, je soutiens la solution d'un transfert d'eau d'un débit allant jusqu'à 10m3 par seconde, qui serait significatif pour améliorer la qualité des eaux du canal et enfin reconstituer le bon état écologique de l'étang de Bolmon. L'objectif de départ ayant toujours été de permettre de retrouver une eau de bonne qualité dans le canal, dans le Bolmon et in fine sur les rives sud de l'étang de Berre, tout en contrôlant au fur et à mesure de l'expérimentation la qualité des eaux réacheminées jusqu'à l'anse des Trois Frères à la Mède", indique le député.
" C'est la meilleure solution, poursuit-il. Et j'ai tenu à refaire le tour du dossier avec Dominique Rucher. Mon grand-père
était pêcheur sur l'étang de Berre, c'est un dossier qui me tient à coeur pour de nombreuses raisons."
Même quand il ne sera plus député, en juin prochain (il ne se représente pas), Vincent Burroni compte continuer à militer pour la sauvegarde de l'étang, " en lien avec la vie associative", conclut-il.
E.G.
LA PROVENCE, 04 avril 2017
> Documentation téléchargeable :