Retour à l'accueil
  • Un territoire à vivre
  •   /  Gestion du tourisme

Je crois en l'avenir de l'étang de Berre

Vous allez découvrir dans Istres Mag le futur port des Heures-Claires que j'ai présenté en réunion publique le 26 octobre dernier.
Je crois en l'avenir de l'étang de Berre. Je crois à son positionnement stratégique pour l'économie régionale et à son essor dans le domaine touristique. Istres devait se doter maintenant de cet atout supplémentaire.
Ce projet d'envergure viendra soutenir l'attractivité de la ville dans le domaine touristique, c'est une évidence, mais aussi économique puisqu'un quai sera adapté et réservé à la navette Maritime Trans-étang de Berre qui reliera Istres à Marignane. Un projet que je porte depuis plusieurs années. Un projet que la Métropole a décidé de mettre en oeuvre d'ici 2020. L'objectif est de relier les deux rives est et ouest de l'étang pour transporter les salariés du domaine aéronautique entre les sites du Pôle istréen et ceux liés à Airbus. Mais aussi mettre Istres à moins de 40 minutes de l'aéroport international de Marignane.
Au delà de ces perspectives, le futur port est bien évidemment pensé pour les plaisanciers. Également pour tous ceux qui participent aux activités proposées sur la base nautique et pour tous les istréens qui disposeront d'une nouvelle promenade piétonnière. Les résidents du quartier ne sont pas oubliés dans ce projet qui sera parfaitement intégré au site en respectant de très lourdes contraintes environnementales.

François Bernardini

ISTRES MAG

 

Revalorisation du port des heures claires, action B2-12 du Contrat d'étang de Berre

S'appuyant sur une réflexion globale d'analyse et de programmation urbaine, la commune d'Istres s'est engagée dans la requalification des espaces et des équipements publics. La revalorisation du port de plaisance des Heures Claires est un des points clés de cette revitalisation de la ville. En effet, la création d'une aire de carénage, la démolition et la reconstruction de la capitainerie, l'aménagement des petites plages avec mise à l'eau, l'augmentation de la capacité du port de 164 anneaux supplémentaires avec création d'une digue, ainsi que l'aménagement de l'ensemble du port (quai, parcours piéton, plantation, stationnement et circulation automobile), permettront la création d'un véritable port de plaisance, plus fonctionnel, respectant les normes environnementales et de sécurité en vigueur, améliorant ainsi la qualité d'accueil des plaisanciers.

Le diagnostic port propre a identifié, à l’échelle de l’étang de Berre, un déficit en aire de carénage dont le système de traitement des eaux permettrait de respecter les normes de rejets. La forte demande régionale en places dans les ports s’étend à l’étang de Berre et induit une pression plus forte sur les installations portuaires.

Descriptif de l’action

La programmation des travaux prend en compte :

1) Opération port propre avec agrandissement de la zone mouillage de 164 places supplémentaires. Après extension, celle-ci est portée à 8 914 m².

L’aire de carénage permettra de récupérer et de recycler les eaux usées afin de satisfaire ainsi aux exigences environnementales voulues par la démarche « port propre ».

2) Construction du bâtiment (capitainerie) et locaux commerciaux.

Parallèlement, cette programmation prévoit une connexion avec le projet de navette maritime de l'étang de Berre, soutenu par Réseau Transports Ulysse grâce à la réservation d'un emplacement pour un futur embarcadère  (convention de co-maîtrise d'ouvrage en phase études et conception).

Objectifs visés / gains escomptés / indicateurs

Améliorer la sécurité des installations portuaires et limiter les apports polluants au milieu aquatique.

Descriptif des opérations

Opération 1 : Investissement

Travaux préparatoires : dépose des ouvrages existants, réhabilitation.

Opération 2 : Investissement

Construction des ouvrages portuaires : enrochement, pontons (20m linéaires de quai supplémentaires), zones techniques dont zone de carénage (950 m²).

Opération 3 : Investissement

Construction des locaux : capitainerie (150 m²), base nautique et ses hangars (240 m² et 440 m²), commerces (275 m²).